La lecture en jeux

Dossier de la revue trimestrielle Lecture Jeune, n°182, juin 2022.

Première de couverture issue du site Lecture Jeune

Constat

La forme ludique sous toutes ses formes (jeux de société, jeux vidéo, etc) semble dominer la lecture. La raison : une désaffection des adolescents pour celle-ci.

Problématique

On assite à une hybridation des formes ludiques et littéraires soit en l’adaptation de jeux en livres et inversement, qui constituerait une réponse au postulat initial.

Certains jeux feraient-ils lire, et certains livres feraient-ils jouer ?

Plan

Pour répondre à la problématique, le dossier se décompose en trois parties :

  1. Penser : apports réflexifs et théoriques sur le jeu
  2. Agir : mises en pratique, applications concrètes
  3. Lire : où quand lire devient un jeu

Au menu : des articles, des entretiens et des focus.

Première partie – Penser : le jeu, c’est du sérieux

Tentative de compte rendu de l’article de Gilles Brougères, professeur en sciences de l’éducation à l’université Paris 13, à la manière d’une sketchnote.

Mon avis : cette lecture permet une distanciation en replaçant le jeu au centre des préoccupations actuelles avec le phénomène de la gamification.

« Les formes littéraires du jeu » de Sébastien Wit, docteur en littérature comparée à l’université de Parie Nanterre.

Mon avis : cet article offre des pistes pédagogiques de créations ludo-littéraires à faire réaliser aux élèves, et pas seulement avec les histoires dont vous êtes le héros.

« Apprendre par le jeu » : entretien avec Julian Alvarez. propos recueillis par Louis Barchon

Pour accéder aux sketchnotes

« Des jeux et des livres » de Bruno Dupont, docteur en lettres à l’Université de Liège.

JV : abréviation utilisée pour jeux vidéo

Des pistes pédagogiques à explorer du côté de la poésie gamer et du manga isekai.

Deuxième partie – Agir : le jeu comme médiation à la lecture

« Jouer à écrire » : entretien de Morgane Vasta, médiatrice du livre.

La forme ludique vise à faciliter l’appropriation du contenu de l’atelier, car l’écriture en elle-même ne peut pas être considérée comme un « jeu » pour les ados qui ont du mal à l’apprivoiser.

« Le jeu vidéo, une histoire de storytelling » : entretien de Jehanne Rousseau, conceptrice de jeux et directrice du studio Spiders.

Accéder aux sketchnotes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.